Les principales technologies de fabrication additive

fabrication additive

Publié le : 01 septembre 20228 mins de lecture

Prenant de plus en plus de valeur dans un cadre industriel, les processus de fabrication additive sont une technologie de pointe à multiples potentiels. Avec cette nouvelle forme d’application, les diverses formes de pièces en 3D sont toutes réalisables par addition de couches successives à l’aide d’un appareillage informatique. Au début réservé pour des prototypages rapides, la fabrication additive est actuellement une innovation en plein essor que tous les fabricants essayent d’en tirer de nouvelles issues de fabrications. On vous invite à lire la suite de cet article pour en savoir un peu plus sur ce sujet.

Des notions à savoir sur le prototypage rapide

Le prototypage rapide regroupe différentes technologies qui permettent la fabrication et la production de nouveaux produits. Son utilisation doit être assistée par ordinateur. Afin de concevoir le produit parfait, cela utilise la technologie de fabrication additive. C’est pourquoi il est considéré comme similaire à la conception additive et aux imprimantes 3D. Il est capable de créer des objets de toute forme, car il peut combiner ou superposer différentes couches de matériaux comme le plastique, la cire, le métal, le bois… Cependant, celui-ci est susceptible de réaliser des prototypes, des petites séries, des pièces de maquettes, etc. Il est principalement utilisé dans l’industrie automobile pour fabriquer des pièces métalliques, mais peut également être utilisé à d’autres fins. Par exemple, des produits pour des applications dentaires. Grâce à cette nouvelle technologie, il semble plus facile, plus efficace et moins cher de produire certains objets. Cela s’adresse donc à toutes sortes d’entreprises, de concepteurs de produits ou d’ingénieurs qui cherchent à se débarrasser d’anciens moules ou d’autres méthodes de fabrication très coûteuses. Veuillez cliquer ici pour plus d’informations sur ce sujet.

La fabrication additive, quelle finalité ?

Les technologies de fabrications additives sont des formes d’applications illimitées en termes de faisabilités. Son premier véritable atout est qu’elle permet de réaliser un niveau élevé de complexité de conception tout en maintenant un coût de production abordable. Parmi ces autres utilités, elle avantage les fabricants à travers ces fonctions supplémentaires permettant de consolider des composants assemblés. Puis, la complexité de la géométrie des objets procure des productions légères en assemblant des composants consolidés et fiables puisqu’elle désigne l’ensemble des procédés qui s’applique par ajout de matière à partir d’un objet numérique. Sous l’émergence des dernières grandes avancées technologiques, la fabrication additive utilise le prototypage rapide sans difficulté lors de la fabrication de pièces tout en adoptant la visualisation préproduction des modèles. Ce qui permet d’obtenir des produits finis prêts à l’utilisation dans les grands secteurs comme l’industrie aéronautique, les services de dentisteries, le secteur de l’automobile ou dans le domaine de la santé comme les implants chirurgicaux. Mais ce genre d’applications est également très courant dans la création d’organes, la préparation des produits alimentaires et dans la construction d’édifices architecturaux. En raison des différents concepts de ce procède, les concepteurs n’ont plus besoin de changer fréquemment de moules. Car en cas de problème, seul le fichier 3D doit être modifié pour corriger le design de la pièce.

Quels procédés utilise la technologie de fabrication additive ?

Au cours des temps, les diverses techniques d’impression 3D se sont développées dans les industries en se focalisant sur un point commun. Se basant sur l’idée de convertir un modèle numérique en un produit fini et solide en trois dimensions, le procédé utilise le prototypage de résine liquide comme matériau d’impression. Mais après cette première avancée, d’autres nouvelles techniques se sont émergées. Notamment, les technologies d’impressions à poudre plastique, les imprimantes trois dimensions à filament plastique et les technologies additives innovantes comme le liage poudre. Puis, la fabrication additive s’est proliféré dans un autre niveau plus complexe et plus technique. Selon les besoins de chaque secteur, la fusion sélective par laser, le frittage sélectif par laser et le dépôt fil tendu peuvent être avancés. Le premier se sert pour fabriquer des pièces métalliques en trois dimensions via une succession de couches deux dimensions et d’un laser puissant. La deuxième s’applique plutôt à plusieurs variétés de matériaux grâce à des procédés de prototypage à laser muni de CO2. Selon les finalités attendues, certains produits utilisent la stéréolithographie ou la modélisation d’objets laminés comme fabrication additive. En tout, chaque dérivé et ces avantages se concordent à ces fonctionnalités, mais surtout à l’apparence des pièces à faire travailler. Avant tout, il est plus convenable de comprendre les différences qui affectent les types de développement de produit et les flux de production.

Quel procédé de fabrication additive choisir pour son entreprise ?

Principalement, chaque procédé choisi doit dépendre de plusieurs critères avant d’initier vers la production. Il convient de mettre en valeur la quantité des pièces à faire produire et d’obtenir la complexité de l’objet final. En outre, le coût et les délais de la conception jusqu’à la fabrication ne doivent pas aussi être pris à la légère. Ceci, car certains procédés de fabrication additive prennent plus de temps de réalisation que d’autres. Aussi, il est important d’analyser la configuration du fichier d’impression, le post traitement, la maintenance et l’évolutivité du procédé à sélectionner. Pour une entreprise, il est possible d’effectuer des simulations et des calculs précis afin de bien préparer le recours aux technologies de fabrication additive. Pour s’y faire, contacter un bureau d’étude mécanique est le meilleur geste à tenir. Seul un professionnel membre d’un bureau expérimenté peut déduire les matériaux à adopter. Le professionnel est également une parfaite aide dans la détermination du temps d’impression jusqu’au retrait des supports des pièces. En même temps, cela peut faire la différence entre les simulations faites. Enfin, si vous voulez vous pouvez contacter les experts sur ce domaine si vous en avez des doutes ou des problèmes sur le prototypage rapide, vous pouvez trouver les experts en ligne sur des sites web ou aussi de les appeler directement par leur téléphone.

Hébergement Web : les meilleurs hébergeurs dédiés à votre disposition
Quel appareil photo pour un professionnel ?

Plan du site